En direct de Tokyo ...

par Karyn Nishimura-Poupée, correspondante AFP Japon, avec le mangaka japonais J.P.NISHI

2-Channel, le "monde des sans nom"

Chronique hebdomadaire "Live Japon" sur clubic.com, illustrée par le mangaka japonais JP Nishi

Publié par K. Poupée le Dimanche 27 Novembre 2011, 21:06 dans la rubrique Faits de société - Lu 1376 fois - Version imprimable


Depuis plus de 10 ans, une plate-forme Internet, 2-channel, continue de rassembler des millions de Japonais, en dépit de sa sobriété qui tranche avec la débauche de technologies multimédia existant par ailleurs. 2-Channel est une des réussites d'un certain Hiroyuki, un jeune type têtu et malin, comme l'explique Jean-Paul Nishi, dans un manga inspiré de la bouche et des propos dudit Hiroyuki aussi surnommé de façon moqueuse « Tarako » (oeufs de morue), à cause de la forme de ses lèvres.

Manga Nishi Live Japon : le monde des sans nom

Avant l'émergence des blogs et sites communautaires, à partir de la fin des années 1990, les fanatiques nippons de PC, les « otaku » (monomaniaques scotchés nuit et jour devant leur machine avec un attirail phénoménal à portée de main pour ne pas avoir à en bouger) commençaient à se répandre en propos plus ou moins réfléchis sur des forums : ameso d'abord, puis, à sa disparition, 2-Channel (nichaneru, nichan, http://www.2ch.net/), une plate-forme de discussion libre, anonyme, sur tous les sujets et thèmes au gré de l'actualité et des envies des participants.

Ce gigantesque café du commerce, où les innombrables fils de dialogues sont classés par catégories et limités chacun à 1 000 contributions, reste populaire au Japon malgré sa forme des plus simples (suite de brefs messages textuels à n'en plus finir), voire des plus rebutantes. Toutefois, cette architecture dépouillée s'avère des plus efficaces pour sonder les opinions des uns et des autres sur une question donnée ou comprendre ce qui intéresse et galvanise une partie des jeunes Nippons, quitte à s'en inquiéter.



La suite sur Clubic.com...


Article précédent - Commenter - Article suivant -