En direct de Tokyo ...

par Karyn Nishimura-Poupée, correspondante AFP Japon, avec le mangaka japonais J.P.NISHI

Les Japonais, le livre, les critiques...

... à bon lecteur

Publié par K. Poupée le Vendredi 6 Février 2009, 10:55 dans la rubrique People - Lu 10091 fois - Version imprimable



LES JAPONAIS

Karyn Poupée
Tallandier - 1ère édition septembre 2008
actualisée en janvier 2009








Extraits de critiques parues dans la presse francophone




"Le Livre de Karyn Poupée,  Les Japonais, paru aux éditions Tallandier, est un passionnant voyage dans la vie des habitants de la deuxième puissance économique mondiale. L'auteure présente un panorama du pays du Soleil-Levant depuis sa chute en 1945 jusqu'à aujourd'hui. Elle peint à la fois ses forces et ses faiblesses."
Le Figaro - Yann Le Galès - quotidien - France - 29 septembre 2008





"Evitant l'écueil de projeter des références occidentales sur une réalité fruit d'une histoire différente, Karyn Poupée dissèque le fonctionnement de la société nippone en mettant l'accent sur son exceptionnelle réceptivité aux innovations technologiques et aux produits ou services auxquels cette disposition donne lieu. Fourmillant d'informations, le livre aurait gagné à être plus court (...), mais son mérite tient au souffle enthousiaste, rafraîchissant, qui l'anime ; et il replace une expansion économique dans son contexte socio-historique en offrant de celle-ci un tableau nuancé."
Le Monde - Philippe Pons - quotidien - France - 04 novembre 2008






"L'ouvrage cherche, avec une évidente empathie et une incessante curiosité, à passer outre la barrière des idées toutes faites (...). Le  plus intéressant ici est dans les retombées de traits culturels dans la vie de tous les jours des Japonais: l'obsession sécuritaire d'un peuple inquiet et qui, sans cesse, demande à être rassuré (...), l'obsession de la qualité et de la précision de leurs produits industriels, l'inventivité collective et des méthodes de production."
Le Temps - quotidien -  Suisse -11 novembre 2008







"Ce livre part d'une réalité historique, la fin de la Seconde Guerre mondiale, pour expliquer les ressorts du Japon contemporain. Le tableau d'une société hyperorganisée est extrêmement fouillé, plein d'anecdotes et d'informations et l'ouvrage se lit sans difficulté.
Le risque dans un tel exercice est de plaquer des références occidentales sur un pays qui en est dépourvu. Ici, rien de tout cela. L'auteur parle des Japonais et décrit avant tout un état d'esprit."
Les Echos - Michel de Grandi - quotidien -  France - 10 décembre 2008






"Karyn Poupée raconte comment ce peuple, ruiné au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, s'est réinventé. Sans rien renier de sa culture et de ses traditions mais en se tournant vers l'avenir. Comment ses entreprises sont aujourd'hui parmi les plus performantes du monde et évitent les délocalisations. Comment la culture et la gastronomie résistent à l'occidentalisation. Par petites touches (les ados, les vieux, la vie des entreprises, les hommes politiques, les femmes...), l'auteur brosse le tableau d'une société guidée par le culte du progrès."
Le Point - Romain Gubert - hebdomadaire - France - 08 janvier 2009





Le premier mérite de cet ouvrage est de partir du point de vue des Japonais eux-mêmes sur leur pays, deuxième puissance économique du monde, et de passer en revue quelques-uns des soubassements de la société nippone.
La seconde qualité du livre est de sortir des clichés et de donner à voir comment le Japon a remonté la pente après la "décennie perdue". (...)
L'auteur décrit à la fois une société ouverte (aux nouvelles technologies, à la culture d'avant-garde...), mais très dure (rôle de la femme, précarité du travail, éducation des enfants...).
Le Monde Diplomatique - Maud Pascal - mensuel - France - Janvier 2009




La correspondante de l’Agence France-Presse propose un portrait total des Japonais, au risque d’en dire trop. Parmi une foultitude d’informations, Karyn Poupée donne à lire des choses étonnantes, notamment sur les kombinis, ces supérettes multiservices devenues la «cinquième infrastructure vitale du pays, après les réseaux d’eau, de gaz, d’électricité et de télécommunications», sur l’«outil diplomatique de la pop culture» ou encore sur la famille Inobe en 2025. Elle éclaire ainsi les paradoxes d’une «société qui considère encore que le devoir premier de la femme est de s’occuper de sa famille et celui de l’homme de travailler à l’extérieur». Avant de suggérer les «risques» et les «dangers» qui menacent l’archipel.
Libération - Arnaud Vaulerin - quotidien - France - Février 2009





"De fines tranches fraîches, délicieuses et digestes. C'est ce que nous sert Karyn Poupée tout au long d'un copieux repas de cinq cents pages. Elle virevolte avec astuce entre statistiques et détails saisis au vol pour nourrir l'intelligence de son lecteur."
Courrier Cadres - Stanislas Noyer - mensuel - France - Janvier 2009





"Voici un ouvrage complet sur l'évolution du Japon et des Japonais depuis la fin de la Deuxième Guerre mondiale. Si l'histoire contemporaine du pays vous intéresse, ce livre répondra à toutes vos questions sociales, économiques, politiques (...).
Cinq cents pages d'observation et d'analyse, rendues vivantes grâce à l'écriture dynamique de son auteur, qui procède, tel un peintre, par petites touches."
Planète Japon - trimestriel - France - Janvier 2009





"Karyn Poupée nous plonge dans la réalité japonaise d’aujourd’hui dans un ouvrage sobrement intitulé « Les Japonais ». Elle nous tisse un portrait de cette société qui est une très fine analyse psychologique, un brillant essai « à l’américaine » et un reportage très bien monté. C’est un livre tout simple. Partant du passé récent et se projetant dans l’avenir, Karyn Poupée nous démonte cette société, les traumatismes de la guerre perdue, l’américanisation, la montée de la puissance industrielle qui révéla un Japon qui travaille, se tient les coudes, mais surtout réfléchit et fait appel au Japon de toujours, de l’exactitude, de la politesse, de l’efficacité, de l’élégance, de l’esprit d’équipe. Car être Japonais c’est être différent du reste du monde."
Critique publiée sur internet par Frédéric d'Agay, historien, éditeur et petit neveu d'Antoine de Saint-Exupéry.


Article précédent - Commenter - Article suivant -

Commentaires

Honte à moi

Il faut vraiment que je pense à l'acheter !

sseb22 - 06.02.09 à 16:54 - # - Répondre -

Tres bon livre

Je suis actuellement entrain de le lire, et je le trouve vraiment tres interessant a tous points de vues (historique, economique, ...). Comme dit dans les critiques, il evite vraiment de poser un regard occidental sur une culture qui ne partage pas la meme evolution que la notre.

J'aime beaucoup (j'en suis a un peu plus de la moitie), une lecture a conseiller pour qui veut en savoir un peu plus sur les nihon-jin.

Par contre, petite question :
Quelle est la difference entre l'edition de septembre 2008 (que je possede) et celle actualisee de janvier 2009 ?

Yann - 06.02.09 à 23:53 - # - Répondre -

Re: Tres bon livre

Cher Yann,

Merci pour votre commentaire très aimable.
Pour répondre à votre question, la version de janvier mentionne brièvement le retournement économique de ces dernières semaines et corrige quelques coquilles résiduelles aperçues trop tard pour le premier tirage. Sans plus.

Amicalement

Karyn

kpoupee - 07.02.09 à 00:23 - # - Répondre -

Edition janvier 2009

Bonjour,

Je ne trouve pas la version 2009 en libraire, est-elle déja en vente ou pas encore?

exemple aussi sur Amazon.fr qui vend la version 2008.. 

Voila..

Habibu - 20.04.09 à 23:42 - # - Répondre -

Feedback, édition jap et quelques questions...

Bonjour Karyn,
Arrivé au terme du premier tiers du livre, je dis : "Bravo!"
J'espère juste que ton livre rencontre(ra) le succès escompté. *prières*

Même si à certains moments j'ai l'impression que tu déverses dans la fascination - c'est néanmoins assez jubilatoire -  je ne peux qu'applaudir devant tes analyses sociétales et historiques croisées qui font mon bonheur.

1/ Tout d'abord Je voulais savoir si ton livre a été traduit par un éditeur japonais.
Je voudrais l'offrir à une amie tokyöite. Dans le cas contraire as-tu un ouvrage japonais à me conseiller?

2/ Autre question :  le sujet "société japonaise vue par une gaijin" intéresse t-il les japonais? (ton ressenti). 

3/ Question subsidiaire : comment as débuté cette histoire entre le japon et toi?

Merci d'avance et bravo encore.


Wathana - 10.03.09 à 17:07 - # - Répondre -

Re: Feedback, édition jap et quelques questions...

Bonjour

Merci pour ce commentaire enjoué qui, bien évidemment, me ravit.

Ce livre n'est pour le moment pas disponible en japonais. Le sera-t-il un jour? Je n'en sais fichtre rien, je ne peux bien entendu que le souhaiter car effectivement, les Nippons sont très souvent intéressés par l'avis que les étrangers portent sur eux. Comme je l'écrit quelque part dans le bouquin, ils aiment se lire dans le regard des autres. Mais pas plus le mien que celui d'autrui.
Conseiller un ouvrage en japonais à offrir à une Japonaise est bien délicat quand on ne connaît pas la personne destinataire. Je ne m'y risquerai donc pas, pardon.
Mon histoire avec le Japon est toujours un mystère que j'ai renoncé à éclaircir, préférant me concentrer sur l'étude de cette société.

Amicalement et encore merci.

Karyn

kpoupee - 20.03.09 à 12:07 - # - Répondre -

m'en prends deux

Bonjour,

Je vous connais avant tout à travers les articles de clubic.com, et j'apprécie beaucoup ce que vous faites à l'égard des ignares de la geek-nation.

Je connais le Japon depuis peu dans le sens où j'ai pu y mettre les pieds. J'ai commencé mon premier périple, seul, sans connaitre la langue dans ce merveilleux pays... Ca m'a fait tout drole la première fois, j'avais l'impression de me heurter à un mur culturel : écriture, langue parlée lorsque je suis arrivé à l'aéroport d'osaka (en 2004). C'était pour moi, une véritable aventure. Je devais aller à Kyoto, et heureusement que j'avais préparé soigneusement mon trajet (transfert, hotel...) sinon je serai resté 10 jours à l'aéroport. On m'attendait à la sortie, une femme très belle d'ailleurs m'attendait pour me faire prendre la navette. J'ai discuté pendant 1h30 avec elle, en anglais malheureusement, mais bon, et c'était vraiment sympa. Ensuite j'ai pris la navette et... j'ai découvert des gens sympas, qui me demandaient d'où je venais, et quand ils sont su que j'étais français, leurs yeux se sont illuminés. Je découvrais pour la première fois une culture que je connaissais par le truchement de ses films, mangas et jv et j'étais ravi. J'ai connu par ailleurs une amie avec qui je correspond régulièrement, qui apprend le français. Je suis allé à Tokyo la voir en 2006 et aussi en 2008.

Je ne dis pas que je connais très bien cette culture, ce peuple, loin de là, il faudrait être japonais pour la connaitre, mais j'apprécie beaucoup vraiment beaucoup le Japon.

J'en reviens à votre bouquin, après cette digression. Je vais de ce pas le commander sur Amazon.fr, je projetais le faire il y a plusieurs mois, mais je n'avais pas eu le temps. Je suis certain par ailleurs que ce bouquin sera une vraie pépite d'or pour moi, j'aimerai confronter mes expériences (mes quelques expériences, je reste modeste) avec les vôtres. En apprendre plus sur cette culture, à travers votre passion pour ce merveilleux pays, passion que je partage avec vous.

Par ailleurs, je vais en prendre deux. Un pour moi évidemment, et un pour mon amie japonaise, qui parle et lit le français (avec difficulté, mais elle s'améliore tout le temps), pour qu'elle découvre avec plaisir notre vision (je mets "notre" pour rester dans un cadre général) de son pays, de sa culture. Je suis certain que cela lui fera plaisir.

Quoiqu'il en soit, continuez à nous faire rêver, tous les dimanches, j'attends avec impatience votre texte sur ce merveilleux pays, sur clubic.

Bien à vous,

Claude

claude - 05.04.09 à 19:31 - # - Répondre -

Lien croisé

Japon [Topic Unik] - Page : 721 - Société - Discussions - FORUM HardWare.fr : " pour ceux qui cherchent de la littérature pour comprendre (ou du moins essayer ) la société japonaise, je vous conseille "les Japonais" de Karyn Poupée => http://tokyo.viabloga.com/news/les [...] -critiques ce livre a sûrement deja ete cité ici, mais je réitère, car cette qualité le mérite. "

anonyme - 11.04.09 à 19:47 - # - Répondre -

Lien croisé

En direct (des blogs) du Japon : Marketing Is Dead : "e nous parler d'un autre livre - le sien -, sobrement intitulé Les Japonais : "Je suis actuellement en train de le lire, et je le trouve vraiment tres interessant a tous points de vues. Comme dit dans les critiques, il evite vraiment de poser un regard occidental sur une culture qui ne partage pas la même evolution que la nôtre", commente Yann sur son blog. Tiens, si je lui proposais un petit interview sur ce blog ? Publié également sur Intelligence Collective. "

anonyme - 10.06.09 à 16:39 - # - Répondre -

Lien croisé

Est ce que votre capteur de K-5 est sale? - Page 11 : "Donc en réalité, ce problème de capteur, pose le problème de l'externalisation des productions finies.Il faudrait peut être que les firme Japonaise relocalissent la production des produits finis au Japon.(J'ai lu un livre très intéressant que le japon)http://tokyo.viabloga.com/news/les-japonais-le-livre-les-critiques_________________K5 grippé / Nokton 58 mm f1,4K10D grippé / A Miranda 24 mm f2,8DA 1645 / DA 40 ltd / M 35 f2 / M 50 f1,7 / M 135 f3,5A mort tous les humains, et les Zooms"

anonyme - 13.12.10 à 16:45 - # - Répondre -

Lien croisé

exotisme : E-réputation, Buzz & Co : "e nous parler d'un autre livre - le sien -, sobrement intitulé Les Japonais : "Je suis actuellement en train de le lire, et je le trouve vraiment tres interessant a tous points de vues. Comme dit dans les critiques, il evite vraiment de poser un regard occidental sur une culture qui ne partage pas la même evolution que la nôtre", commente Yann sur son blog. Tiens, si je lui proposais un petit interview sur ce blog ? Publié également sur MarketingIsDead. "

anonyme - 17.04.13 à 23:40 - # - Répondre -

Lien croisé

Exotisme | E-reputation, buzz and co : " – le sien -, sobrement intitulé Les Japonais : « Je suis actuellement en train de le lire, et je le trouve vraiment tres interessant a tous points de vues. Comme dit dans les critiques, il evite vraiment de poser un regard occidental sur une culture qui ne partage pas la même evolution que la nôtre », commente Yann sur son blog."

anonyme - 30.05.13 à 12:58 - # - Répondre -

Commenter l'article