En direct de Tokyo ...

par Karyn Nishimura-Poupée, correspondante AFP Japon, avec le mangaka japonais J.P.NISHI

Manque d'ingrédients, de composants, de courant, de clients

Chronique hebdomadaire "Live Japon" sur Clubic.com avec le mangaka JP Nishi

Publié par K. Poupée le Lundi 2 Mai 2011, 19:13 dans la rubrique Technologies - Lu 1437 fois - Version imprimable



Rétrogradé l'an passé au rang de troisième puissance économique mondiale, le Japon a depuis le 11 mars l'impression d'être encore plus bas dans ce classement, tant les conditions de vie d'une partie de sa population, celle du nord-est, se sont brutalement dégradées.

"Fusoku" (manque, insuffisance, pénurie, défaut) est un des mots qui reviennent désormais le plus à la une des journaux et dans les conversations, y compris dans les couples, en manque de... (lisez le manga de JP Nishi). De pénurie souffrent aussi les entreprises, notamment celles du secteur des technologies qui compte nombre d'usines dan la région du Tohoku (nord-est), meurtrie et dévastée. Dans les couples, on arrange la sauce comme on peut, mais quand tout un pays manque d'ingrédients pour réussir la recette économique, les étrangers aussi ont du mal à digérer.

Live Japon 0105 - Manga


Depuis le 11 mars, depuis le séisme et le tsunami qui ont ravagé le flanc nord-est de l'archipel, depuis le début de l'accident nucléaire à la centrale Fukushima Daiichi (N°1), la plupart des annonces et conférences de presse des entreprises portent sur les conséquences de ce double drame sur leurs activités.

Les mastodontes et artisans de l'électronique, de l'informatique ou des télécommunications ne sont pas épargnés, tant s'en faut, comme aucun secteur d'ailleurs, les conséquences étant de cinq natures qui se cumulent.

La suite ici...


Article précédent - Commenter - Article suivant -