En direct de Tokyo ...

par Karyn Nishimura-Poupée, correspondante AFP Japon, avec le mangaka japonais J.P.NISHI

Hello Kitty fête ses 32 ans ...

... et les "Tamagochi" entrent dans leur deuxième décennie

Publié par K. Poupée le Mercredi 21 Juin 2006, 02:23 dans la rubrique Consommation - Lu 6126 fois - Version imprimable

On vous l'a dit, on vous le répète, le Japon est le royaume des gadgets et produits dérivés. On pourrait presque tenir un fil d'actualité permanent sur le sujet, pour peu qu'on y inclue aussi quelques données économiques bien senties. Car s'il s'en développe tellement de ces produits (notez qu'on a pas dit "cochonneries"), c'est qu'il y a un vrai gros marché lucratif à la clef.

Sans une telle rentabilité,  l'emblématique personnage "Hello Kitty" (Kitty-chan pour les Nippons) n'aurait pas soufflé ses trente-deux bougies en cette année 2006 dans une forme toujours aussi resplendissante.

Dernière illustration en date de cette santé indéfectible, une nouvelle collection de montres Citizen à l'effigie du mignon chaton rose bonbon, vache à lait de la firme Sanrio qui l'a imaginé et en gère les droits de propriété intellectuelle depuis 1974. Et le mot collection n'est, dans le cas présent, pas usurpé, puisque Citizen a mis sur le marché le 10 juin 2006 pas moins de 10 nouveaux modèles de montres-bracelets "Hello Kitty" destinées en priorité, mais pas seulement, aux "employées de bureaux et lyceénnes", dixit le fabricant. C'est que l'idolâtrie pour Kitty au pays du Soleil-Levant est transgénérationnelle qui se transmet de mère en fille depuis trois décennies.

Puisqu’on parlait de Citizen continuons sur notre lancée, car la marque nippone fait preuve d'un dynamisme affolant ces derniers temps.  Elle a ainsi annoncé quasi-simultanément la commercialisation d'une autre série de quatre montres radio-synchronisees tout en métal (une première pour ce fabricant), sous la marque Alterna, s'adressant cette fois à la gent masculine.

Et ce n'est pas tout, après avoir présenté début juin la montre Bluetooth i :Virt dont on vous a déjà parlé ici, Citizen s'est aussi vanté dans la foulée de son association avec le géant des logiciels américain Microsoft pour le développement abouti d'une série de 5 montres réceptrices "Abacus Smart Watch 2006". Ces dernières ont pour particularité attractive de pouvoir recevoir par ondes radio des informations (flashs d’actualité, météo, cours de Bourse, etc) en provenance directe du portail MSN de Microsoft, le tout via des datas transmises en bande FM.

Autre demonstration de l'opportunisme nippon tous azimuts, la sortie d'un petit téléviseur aux couleurs de la super-production des studios americains Disney-Pixar, "Cars",  à placer direct dans la chambre du gamin, et de tas d’autres produits de même acabit sur ce thème du moment.

On ne saurait enfin conclure cette chronique divertissante du jour sans y inclure l'annonce faite ce mardi 20 juin 2006 par le monstre nippon des gadgets qui réjouissent les enfants autant qu'ils irritent certains parents, on veut bien sur parler de la firme Bandai.

Cette dernière a présenté à Tokyo une nouvelle portée d'animaux virtuels "Tamagochi", pour fêter les dix ans de la naissance des premières bestioles du genre en novembre 1996.

Le groupe propose une série "spécial 10 ans" limitée à seulement 3.000 exemplaires pour célébrer l'événement. Ces nouveaux modèles seront accompagnés d'une boîte contenant une dragonne et un support.

Depuis 1996, toutes séries confondues, Bandai a réussi à fourguer la bagatelle d'environ 60 millions de "Tamagochi" dans le monde, dont, cela ne surprendra personne, une grande partie au Japon. 

La première génération s’est vendue à quelque 40 millions d’unités en deux années, de 1996 à 1998.

La deuxième génération,  baptisée « Tamagochi plus » avec transmission infrarouge, est sortie en novembre 2004. Déclinée comme la précédente en différentes versions, elle s’est pour le moment écoulée à 20 millions de têtes, selon les derniers chiffres publiés par Bandaï.

Les 1.000 premiers représentants de la  nouvelle variante  de "Tamagochi special anniversaire" seront disponibles en réservation à compter du 3 juillet 2006 à midi heure de Tokyo (5 heures du matin en France) sur le site mobile "Lalabit Market" via les portails des opérateurs de réseaux cellulaires japonais NTT DoCoMo, KDDI et Vodafone-Softbank au prix unitaire de 6.300 yens (environ 40 euros). La livraison est prévue fin juillet.

A n'en pas douter, ces collectors se monnaieront ultérieurement à prix d'or sur Internet ou dans les boutiques spécialisées dans ce genre de business au coeur du quartier de la high-tech, de la Jap'anime et des "hobbies" de Akihabara à Tokyo.


Article précédent - Commenter - Article suivant -

Commentaires

Lien croisé

En direct de Tokyo : "Hello Kitty fête ses 32 ans ...  Consommation, publié le mercredi 21 Juin 2006" rel="nofollow"

anonyme - 14.07.06 à 03:52 - # - Répondre -

Commenter l'article