En direct de Tokyo ...

par Karyn Nishimura-Poupée, correspondante AFP Japon, avec le mangaka japonais J.P.NISHI

Technologies mobiles sensibles et insensées

Chronique hebdomadaire "Live Japon" sur Clubic.com, avec le mangaka Nishi

Publié par K. Poupée le Dimanche 17 Octobre 2010, 01:59 dans la rubrique Technologies - Lu 1089 fois - Version imprimable



Les Japonais sont pleins de bons sens, même si les Français ont l'impression qu'ils font tout à l'envers. Mais comme le montre notre mangaka japonais surnommé Jean-Paul Nishi, à force de tout retourner pour voir si ce ne serait pas mieux de l'autre côté, ils finissent par avoir les sens... sans dessus-dessous. Sauf qu'à bien y réfléchir, il est vrai qu'en tenant un iPad à deux mains, on a plus de doigts au dos de l'objet que devant, ce qui signifie que potentiellement on doit pouvoir taper plus rapidement sur les touches du clavier physique ou tactile s'il se trouve à l'arrière. Vous suivez ? Un œil sur le manga et vous comprendrez.

Manga 01-16

Cette idée de clavier à l'arrière n'est pas une lubie de l'ami Nishi, mais bel et bien un concept sur lequel planchent les chercheurs du deuxième opérateur de télécommunications japonais, KDDI. « La miniaturisation des téléphones, conjuguée à l'augmentation de l'étendue des écrans, a pour revers le fait que les claviers ont tendance à être trop petits », note un ingénieur qui consacre son temps à ces travaux. Selon les études menées par KDDI, les utilisateurs de tablettes telles que l'iPad ne sont pas pleinement satisfaits des modes de saisie offerts.

Et KDDI de considérer que si l'on trouve le moyen de résoudre les problèmes et réticences que pose a priori le fait d'avoir un clavier au dos de l'objet, eh bien on en découvrira toute la pertinence et les mérites pratiques. « Si par exemple on affichait à l'écran le clavier tout en ayant les touches situées physiquement à l'arrière, les erreurs de frappe seraient peu nombreuses », soutient KDDI.

La suite ici...


Article précédent - Commenter - Article suivant -