En direct de Tokyo ...

par Karyn Nishimura-Poupée, correspondante AFP Japon, avec le mangaka japonais J.P.NISHI

Tout déraille... sauf les Shinkansen

Chronique hebdomadaire "Live Japon" sur Clubic.com avec le mangaka JP Nishi

Publié par K. Poupée le Lundi 18 Avril 2011, 13:40 dans la rubrique Technologies - Lu 1184 fois - Version imprimable



Il devait être la vedette high-tech du mois de mars, venait tout juste d'être mis sur les rails, allait doper le tourisme dans la région du Tohoku (nord-est), jusqu'à la préfecture d'Aomori. Las, le surnommé Hayabusa, nouveau modèle de train à grande vitesse (Shinkansen) japonais est en partie stoppé à cause des dégât considérables provoqués par la pire catastrophe du Japon depuis la guerre, le séisme et le tsunami du 11 mars (plus de 28 000 morts et disparus). Pour autant, même si la vie de la population nippone a basculé à cet instant, que nombre d'activités sont désorganisées, les rames qui circulaient à vive allure peu avant le moment critique n'ont pas déraillé. Elles se sont arrêtées automatiquement, grâce à des technologies de pointe dont se félicitent les surnommés "otaku du chemin de fer", des obsédés du rail qui n'ont d'ailleurs pas d'yeux que pour les trains (lisez le manga de Taku Nishimura, alias Jean-Paul Nishi).

Live Japon Shinkansen manga

Le 11 mars à 14H46, le nord-est du Japon, Tokyo compris, était violemment secoué par un séisme de magnitude 9 dont l'épicentre se situait au large des côtes du Pacifique. Neuf secondes avant que les premières secousses ne soient ressenties et une minute dix avant les plus violentes, les Shinkansen du Tohoku ont automatiquement freiné, alertés par un système de détection des séismes qui équipe toutes les voies. Il y avait alors 27 trains pleins en circulation à grande vitesse, tous se sont arrêtés, sans dérailler.

La suite ici...


Article précédent - Commenter - Article suivant -