En direct de Tokyo ...

par Karyn Nishimura-Poupée, correspondante AFP Japon, avec le mangaka japonais J.P.NISHI

La mesure du risque à portée de main

Chronique hebdomadaire "Live Japon" sur Clubic.com avec le mangaka JP Nishi

Publié par K. Poupée le Lundi 11 Avril 2011, 15:05 dans la rubrique Technologies - Lu 1314 fois - Version imprimable



Depuis le 11 mars 2011, marqué par un terrible tremblement de terre de magnitude 9 et un tsunami avec des déferlantes de plus de 15 mètres de haut, les Japonais ont pris la mesure du danger auquel leur archipel dans son entier est exposé. On sait que dans les trois décennies à venir, il existe 70% de risques qu'une secousse tellurique d'ampleur voisine frappe la région de Tokyo, populeuse conurbation de quelque 35 millions d'habitants. Que faire ? Hélas, un tel drame surprendra tout le monde, car s'il l'on peut établir des probabilités à long terme, on ne peut hélas par prévoir à brève échéance.

Les Japonais ont beau le savoir, lorsque le drame survient, ils sont nombreux à être pris au dépourvu et à adopter des réflexes de survie qui ont des conséquences dommageables comme on a pu le vivre le 11 mars (pénurie dans les commerces, impossibilité de rentrer chez soi, embouteillages monstres). Toutefois, ces réactions n'ont heureusement pas dégénéré en mouvement de panique, ce qui aurait été pire que tout.

Comme le montre JP Nishi, les répliques sont si fréquentes ces derniers jours, doublées d'une menace de contamination radioactive, qu'on finit par ne plus prêter attention aux alertes, on apprend à vivre avec, on fait comme si.

Live Japon applications séisme manga

Ce manga illustre aussi le fait que depuis le drame du 11 mars suivi d'un accident nucléaire sans précédent dans la centrale Fukushima Daiichi (Fukushima N°1, nord-est de l'archipel) sont apparues des dizaines d'applications pour téléphones portables de type iPhone d'Apple ou sous système d'exploitation Android de Google, outils qui permettent d'être informés, de communiquer, de se déplacer en sécurité, de prendre de sages résolutions, d'effectuer des dons ou encore de collecter des informations sur des proches. Petit florilège (loin d'être exhaustif).

La suite ici...


Article précédent - Commenter - Article suivant -