En direct de Tokyo ...

par Karyn Nishimura-Poupée, correspondante AFP Japon, avec le mangaka japonais J.P.NISHI

Au pays de Mixi, on aime aussi Twitter

Chronique hebdomadaire "Live Japon" sur Clubic.com, avec le mangaka Nishi

Publié par K. Poupée le Dimanche 3 Octobre 2010, 00:36 dans la rubrique Technologies - Lu 1234 fois - Version imprimable




Cette semaine, notre mangaka Jean-Paul Nishi porte un regard amusé et critique sur les relations humaines qui se tissent et se délitent à travers les sites dits de socialisation (SNS), dont le plus important au Japon s'appelle Mixi. Les SNS sont ici perçus comme des lieux où l'on confie ses états d'âme aux "amis" et autres connaissances, réelles ou virtuelles, et comme un moyen de savoir où sont et ce que font des proches. Mixi comme mixité, ou bien Mixi comme immixion.

Live Japon Mixi Twitter manga

Qui ne connaît pas Mixi au Japon ? Plus que Facebook ou MySpace, cet espace communautaire en ligne, créé en 2004 par un jeune loup japonais, est devenu un véritable sujet sociologique en soi. Comme l'a si bien montré notre mangaka Nishi, tous les profils s'y croisent, s'y lient ou s'y séparent. Mixi comptait fin juillet dernier quelque 21 millions d'abonnés (des écoliers aux personnes âgées), presque tous au Japon, un pays de 127 millions d'habitants. Mixi, lieu où l'on étale un pan de sa vie et où l'on suit une partie de celle des autres, doit son succès à son adaptation aux attentes du singulier public japonais, féminin notamment. Il fidélise grâce à un enrichissement permanent des fonctionnalités, en lien parfois avec d'autres outils en ligne (Gmail, Twitter, etc.), et qui rencontrent souvent immédiatement un écho puissant.

La suite ici...
Cette semaine, notre mangaka Jean-Paul Nishi porte un regard amusé et critique sur les relations humaines qui se tissent et se délitent à travers les sites dits de socialisation (SNS), dont le plus important au Japon s'appelle Mixi. Les SNS sont ici perçus comme des lieux où l'on confie ses états d'âme aux "amis" et autres connaissances, réelles ou virtuelles, et comme un moyen de savoir où sont et ce que font des proches. Mixi comme mixité, ou bien Mixi comme immixion.


Article précédent - Commenter - Article suivant -