En direct de Tokyo ...

par Karyn Nishimura-Poupée, correspondante AFP Japon, avec le mangaka japonais J.P.NISHI

Recherche et développement, avec les Chinois... si possible

Chronique hebdomadaire "Live Japon" sur Clubic.com, avec le mangaka Nishi

Publié par K. Poupée le Mardi 28 Septembre 2010, 00:57 dans la rubrique Technologies - Lu 1139 fois - Version imprimable



Comment créer un environnement de travail cordial et propice entre chercheurs japonais et chinois? Telle est la question que s'est posé cette semaine notre fidèle mangaka nippon, surnommé Jean-Paul Nishi. Comme tous les Japonais, et c'est bien naturel, il est préoccupé par les relations tendues entre les deux pays, lesquelles nuisent à la confiance réciproque, alors même que chacun sait que Chine et Japon ont plus que jamais besoin l'un de l'autre.

Manga01 25092010

Si vous suivez un tant soit peu l'actualité du Japon, vous n'ignorez pas que ces dernières semaines ont été scandées par une grave querelle diplomatique sino-japonaise, due à l'intrusion d'un bateau de pêche chinois dans les eaux territoriales nippones, suivie d'une collision avec des navires garde-côtes japonais puis de l'arraisonnement du chalutier. Prenant prétexte de la détention prolongée de son capitaine au Japon, Pékin a ordonné diverses mesures de rétorsion à l'égard de Tokyo, dont, sans le dire ouvertement, la suspension des exportations de métaux rares, indispensables aux industries nippones de l'électronique et de l'automobile, celles dont il est largement question ci-dessous.

L'aggravation des relations entre les deux premières puissances économiques asiatiques ne profite à personne. Les deux pays ont au contraire tout à gagner à s'entraider au lieu de se disputer en exhumant les querelles passées.
Le Japon détient des technologies et savoir-faire qui font défaut à la Chine, dont elle a besoin. Cette dernière dispose d'une population massive qui non seulement constitue une clientèle nouvelle pour les entreprises japonaises, mais aussi un vivier de talents motivés, de mieux en mieux formés et qui rêvent de travailler pour une firme nippone. Les sociétés japonaises sont prêtes à les engager et de plus en plus enclines à oeuvrer avec eux en Chine. Leur stratégie de recherche et développement, thème du Live Japon de cette semaine, le démontre.

La suite ici...


Article précédent - Commenter - Article suivant -