En direct de Tokyo ...

par Karyn Nishimura-Poupée, correspondante AFP Japon, avec le mangaka japonais J.P.NISHI

Au salon du jouet de Tokyo...

... les fabricants ciblent les parents autant que les enfants.

Publié par K. Poupée le Dimanche 16 Juillet 2006, 18:40 dans la rubrique Consommation - Lu 6653 fois - Version imprimable



ECOUTER


Ouf, week-end, repos bien mérité en attendant une nouvelle probable salve de missiles nord-coréens. Les menaces pleuvent.

Au Japon aussi, nous avons eu droit à trois jours de congés. Pas en raison de la fête du 14 juillet, puisque le pays du Soleil-Levant ne célèbre bien entendu pas la Révolution francaise, mais parce que le lundi 17 juillet est férié pour cause de ... journée de la mer ("umi no hi").
Nous avons donc profité de cette trêve marquée par une chaleur moite étouffante pour aller nous distraire au salon du jouet, à l'espace d'exposition Big Sight, dans la baie de Tokyo.
Bilan? Crevant, bruyant, mais intéressant et riche d'enseignements.



Cette 44e édition du "Tokyo Omocha show", réservée aux professionnels durant deux jours puis ouverte gratuitement au grand-public les deux suivants, dessine en effet les tendances du marché du jouet au Japon pour les prochains mois et années.
Quelques 167 exposants (dont 137 sociétés japonaises) y présentaient leur dernières trouvailles, parfois en avant-première.




Les géants nippons du secteur, Bandai/Namco, Takara/Tomy ou Sega, se faisaient particulièrement remarquer par le giganstisme de leurs stands et le bruit assoudissant allant de pair.

On ne va bien sûr pas vous faire une revue de détails des quelque 35.000 jouets exposés, mais juste vous donner un aperçu des objets, qui, à nos yeux, symbolisent le mieux ce salon.

Les innovations se trouvent en effet principalement dans deux catégories de jeux.

D'une part ceux qui s'adressent aux enfants en empruntant dans l'univers des parents et en s'appuyant sur la high-tech, et d'autres part ceux qui ciblent les parents en cultivant la nostalgie de leurs années d'adolescents.



Dans la premiere catégorie on trouve par exemple des camescopes/appareils photos numériques en plastique coloré qui sont munis d'un petit écran LCD couleur, d'un capteur CCD et permettent d'enregistrer quelques minutes de séquences vidéo et des photos sur carte mémoire SD. Dans la même veine figurent également des mini-baladeurs audionumériques MP3 destinés aux enfants d'une dizaine d'années, ainsi qu'une platine DJ. Le tout est signé Sega.
Ces objets ludiques permettent aux enfants de se sentir grands en évitant aux parents de se ruiner dans l'achat de vrais camescopes ou baladeurs.

Dans la seconde catégorie, pour les parents nostalgiques, on trouve des engins radio-commandés, comme un hélicoptère d'intérieur, un sous-marin, ou des mini-voitures et autres reproductions de véhicules qui font mouche auprès des jeunes adultes.




Outre les deux grandes familles de produits ci-dessus citées, figurent également en bonne place d'autres types de divertissements en vogue. C'est notamment le cas des avatars de "tamagochis" en tous genres pour filles et garçons, des jeux de cartes-quiz, dans la lignée des Pokemon ou Yugi Oh.
Pour les parents, on a pu noter un certain engouement pour les " faux jouets" que sont les ultra-populaires musiciens de jazz de Bandai qui font un carton inattendu auprès des quadra et quinquagénaires, ou pour le mini piano à queue automatique de Sega qui sortira en fin d'année et fera sans doute également un tabac auprès des amateurs de jazz ou de musique classique de 40 à 70 ans.



On a aussi été agréablement surpris par la mini-console de jeu "Pocket Dream Console" que sortiront Takara et Tomy en août au Japon. Elle contient 30 jeux simples en mémoire (parmi lesquels l'incontournable "Space Invaders"), dispose d'un écran LCD couleur, et surtout peut se brancher sur un écran de télévision. Proposée à moins de 100 euros, même si elle n'a pas, loin s'en faut, la puissance d'une DS ou d'une PSP, elle devrait faire son effet dans les cours d'écoles primaires.



"Last but not least", meme si le salon du jouet de Tokyo était envahi d'enfants de moins de dix ans, venus en poussettes, il n'a pas fait l'impasse sur l'un des marchés les plus porteurs du moment: celui des jeux d'entrainement des méninges pour adultes d'âge avancé.



C'est que le accéléré de la population nippone oblige les fabricants à repenser leur stratégie pour ne pas voir leur business se réduire comme peau de chagrin dans quelques années, sachant que seulemnt 13% de la population nippone a aujourd'hui moins de 15 ans (contre 21% de plus de 65 ans), et que les choses ne vont pas aller en s'améliorant.

Ces dernières années, le marché du jouet a en effet déjà commencé à se contracter en valeur.
Il représentait 698 milliards de yens (4,8 milliards d'euros) en 2005, contre 732 milliards de yens (5 milliards d'euros) en 2000.
Il convient toutefois de noter qu'en y ajoutant les jeux vidéos et consoles, l'ensemble du marché du jeu japonais s'établissait en 2005 à quelque 1.194 milliards de yens ( 8,2 milliards d'euros).

La sortie en 2004 de la console DS, qui touche une très large population des deux sexes, et pas seulement les jeunes, de même que la mise sur le marché attendue en fin d'année 2006 de la PlayStation 3 de Sony et de la Wii de Nintendo, devraient donner un nouveau coup de fouet au secteur du divertissement nippon, lequel profite assurément de la reprise économique fort bien venue.


Article précédent - Commenter - Article suivant -

Commentaires

Quoi a l'AFP on a des jours feries! quelle chance! ben mince alors...c'etait pas jour feries pour tous les japonais, les agences de pubs continuent a fonctionner 24/24 ici....
pas mal ce blog, mais plus de donnees economiques encore! les joujous electronique et autre combini on en a deja tellement assez sur des tas d'autres blogs...

Dernier Exile - 19.07.06 à 12:14 - # - Répondre -

Lien croisé

Tomy concurrencé par Nintendo : ">http://tokyo.viabloga.comElle a fait justement un article sur le dernier salon du jouet à Tokyo, le "Tokyo Omocha show", où elle explique brièvement tout ce qui marche en ce moment :http://tokyo.viabloga.com/news/au-salon-du-jouet-de-tokyoCe qui me fait un peu sourire c'est ça :On a aussi été agréablement surpris par la mini-console de jeu "Pocket Dream Console" que sortiront Takara et Tomy en août au Japon. Elle contient 30 jeux simples en mémoire (parmi lesquels l'incontourna"

anonyme - 21.02.07 à 20:07 - # - Répondre -

Commenter l'article