En direct de Tokyo ...

par Karyn Nishimura-Poupée, correspondante AFP Japon, avec le mangaka japonais J.P.NISHI

Continuer à travailler dans l'archipel des séismes

Chronique hebdomadaire "Live Japon" sur Clubic.com avec le mangaka JP Nishi

Publié par K. Poupée le Dimanche 11 Mars 2012, 17:02 dans la rubrique Technologies - Lu 1238 fois - Version imprimable


Archipel des séismes qui enregistre chaque année plus de 20% des plus violentes secousses telluriques recensées sur Terre, le Japon, au confluent de quatre plaques tectoniques, est un des pays les mieux préparés aux furies de dame nature. Las, les puissantes trépidations du 11 mars 2011 et le tsunami qui s'ensuivit ont tué plus de 19 000 personnes et mis en péril de très nombreuses entreprises qui ont dû suspendre leurs activités pendant plusieurs jours, semaines ou mois, ou qui ont tout bonnement mis la clef sous la porte. Les constructions des villes nippones sont certes bardées de technologies parasismiques, mais les sociétés elles-mêmes et leurs salariés ne sont pas pour autant prêts à encaisser une catastrophe, ne disposant pas de "plan de continuité ou reprise d'activité".

La tragédie qui s'est produite il y a tout juste un an dans le nord-est du Japon a fait prendre conscience de cette lacune, tout comme elle a rappelé aux hommes et femmes nippons l'importance des relations humaines en cas de coup dur (lire le manga du dessinateur japonais J.P. Nishi, un des invités officiels du Salon du Livre de Paris la semaine prochaine, en hommage à la population nippone meurtrie).

Live Japon plan de reprise d'activité

Seulement 32 % des entreprises du Japon ayant répondu à une enquête mondiale du groupe de location de bureaux Regus ont préparé un plan de relocalisation partielle de leurs activités dans les 24 heures, en cas de tremblement de terre massif ou autre sinistre, tandis que la moyenne mondiale serait de 45%. Pour près de la moitié, des 320 chefs de firmes ayant participé à cette étude effectuée fin 2011, soit plusieurs mois après le drame du 11 mars, la préparation à l'avance d'un site secondaire, de systèmes informatiques de secours et autres moyens employant notamment les technologies de l'information, est une opération trop coûteuse.



La suite sur Clubic.com : Live Japon : continuer à vivre et travailler dans l'archipel des séismes http://www.clubic.com/humour-informatique-geek/live-japon/actualite-481112-live-japon-continuer-vivre-travailler-archipel-seismes.html#14770800#ixzz1oniPEGtE
Informatique et high tech


Article précédent - Commenter - Article suivant -

Commentaires

Bonjour. J'adore vos petites bd, elles sont très marrantes et bien inventées. Dès que j'en ai l'occasion je viens consulter votre blog, ça me permet de rire un bon coup et de repartir de bonne humeur. Je vous souhaite une bonne continuation. Je suis préssée de lire vos prochaines aventures.

Emiline - 01.05.12 à 00:21 - # - Répondre -

Commenter l'article