En direct de Tokyo ...

par Karyn Nishimura-Poupée, correspondante AFP Japon, avec le mangaka japonais J.P.NISHI

Internet et l'au-delà

Chronique hebdomadaire "Live Japon" sur Clubic.com, avec le mangaka JP Nishi

Publié par K. Poupée le Samedi 27 Août 2011, 23:49 dans la rubrique Faits de société - Lu 1565 fois - Version imprimable

 

Congés d'été à la mi-août rime pour beaucoup de Japonais avec oBon, une période autour du 15 août qui veut que, par tradition bouddhiste, l'on se rende au pied de la tombe de ses ancêtres pour l'entretenir et leur adresser des messages. Las, tous les Nippons, pour x-raison, n'ont pas la possibilité d'effectuer le voyage et s'en morfondent.

Face à ce souci qui en taraude plus d'un, des temples proposent de rendre hommage aux siens via internet, un espace immatériel qui fournit d'ailleurs de plus en plus de prestations en lien avec l'au-delà.

Les Japonais sont-ils prêts à accepter qu'après leur décès leurs proches se contentent de les honorer de façon virtuelle, y compris sur l'écran riquiqui de leur téléphone portable? Peut-être, mais à certaines conditions (lisez le manga du dessinateur japonais surnommé Jean-Paul Nishi, Taku Nishimura de son vrai nom).

manga live japon

Certes, les utilisateurs de services de recueillement en ligne sont encore peu nombreux, mais ces nouvelles possibilités commencent à susciter un intérêt. La population japonaise vieillit, ce qui se traduit par un nombre croissant de décès et par une élévation de l'âge de ceux qui restent et qui, de facto, ont de plus en plus de difficultés à se rendre dans les cimetières. Quant aux éventuels petits enfants, ils s'éloignent souvent en grandissant de leurs terres natales provinciales. Rompus à l'usage des outils en ligne, ils sont a priori une cible réceptive. C'est en pensant à ces personnes qu'un temple de Tokyo a le premier proposé les visites en ligne.


Article précédent - Commenter - Article suivant -

Commentaires

JP Nishi

Je suis fan de Jean-Paul Nishi.

Graphiste - 01.09.11 à 23:19 - # - Répondre -

Commenter l'article