En direct de Tokyo ...

par Karyn Nishimura-Poupée, correspondante AFP Japon, avec le mangaka japonais J.P.NISHI

Japon: la télévision numérique terrestre mobile ...

...ou la naissance d'un nouveau marché

Publié par K. Poupée le Jeudi 29 Juin 2006, 17:55 dans la rubrique Technologies - Lu 6887 fois - Version imprimable


Sony nous promettait pas plus loin qu'hier (le 26 juin 2006) de continuer de nous concocter des nouveautés surprenantes.
Eh bien, le moins qu'on puisse dire, c'est que les choses n'ont pas traîné, puisque le géant nippon nous a annoncé le mardi 27 juin 2006 la sortie prochaine au Japon d'un tout nouveau petit PC "high-tech" à souhaits, lequel va en plus nous donner l'occasion de vous parler plus en détails de la télévision numérique terrestre mobile.

Mais dissertons d'abord sur le mini-PC de Sony puisqu'on sent bien que vous piaffez d'impatience d'en savoir plus, bande de technophiles affamés. Remarquez, c'est vrai, qu'on vous plaint en France, nous les tokyoïtes qui croûlons en permanence sous les nouveautés high-tech haut-de-gamme.

Ce PC donc, baptisé d'un nom comme toujours imbittable, Vaio VGN-UX90PS, a au moins trois particularités qui en font la proie idéale des "early adopters", fans des petits objets à trimbaler en permanence sur soi.
Primo: son design. De la taille livre,  il est muni d'un clavier coulissant et pèse moins de 500g.
Deuxio: sa mémoire. Pas de disque dur à bord, mais une mémoire flash, ce qui le rend moins fragile que les modèles à disques durs, puisque ce support de stockage de données est dépourvu de parties mécaniques.
Tertio, sa fonction télé: car cet ultra-portable est équipé d'un tuner pour recevoir les programmes de la télévision numérique terrestre mobile, ou TNT mobile.

Comme les fidèles de ce « blog » le savent déjà, la télévision numérique terrestre mobile a été lancée au Japon le 1er avril 2006, sous le nom commercial "One seg", entraînant dans son sillage un véritable tsunami de produits compatibles.

Ces derniers sont censés permettre à leurs possesseurs de regarder les chaînes hertziennes en situation de mobilité, c'est-à-dire dans la rue, dans les voitures, à bord des trains, sur les quais des nombreuses gares intra-muros des villes, etc.

Les premiers téléviseurs mobiles à faire leur apparition dans le commerces ont bien sûr été les téléphones portables munis d'un tuner TNT.

Contrairement à ce que l'on nomme abusivement TV mobile en Europe, la version nippone n’est pas transmise en flux vidéo en mode point à point via l'infrastructure cellulaire des opérateurs de télécommunications, mais elle est diffusée en mode point-multipoint par le réseau hertzien de télévision. Nul besoin donc de se connecter à un quelconque site mobile. Il suffit d'allumer son téléphone sur la fonction TV pour capter les ondes et recevoir ainsi gratuitement les traditionnelles chaînes hertziennes.

Le signal TV est en outre accompagné de données interactives affichées en bas de l'écran, lesquelles données peuvent éventuellement renvoyer vers un site mobile pour des compléments d'informations.

La dénomination commerciale "One seg" de la TNT mobile nippone découle directement de la norme employée, en l'occurrence l'ISDB-T, standard créé au Japon. Ce dernier peut à la fois transporter le signal TV haute-définition à destination des téléviseurs fixes compatibles HD, et le signal compressé en flux Mpeg-4 AVC pour les récepteurs mobiles. Il est composé de 13 segments, dont 12 constituent le signal HD et le treizième le signal mobile, d'ou le nom "one segment" abrégé en "one seg". Elémentaire mon cher Watson.

Le tuner qui permet de recevoir ce signal tient sur une puce qui peut être logée par exemple dans une carte au format SD. Il peut de fait prendre place dans nombre d'appareils nomades.

Ainsi, outre les téléphones portables, ce micro-récepteur est désormais intégré dans une variété croissante d'autoradios/GPS/DVD/CD/HDD, dans des lecteurs de DVD portables ou dans des PC, comme celui annoncé ce 27 juin par Sony.  

Cette puce-tuner sera aussi bientôt insérée dans des cartes pour assistants numériques personnels, ou pour consoles de jeux portables DS de Nintendo et PSP de Sony.

On ne serait pas non plus étonnés de voir débouler sur le marché nippon un tuner pour iPod vidéo. Toshiba a d'ailleurs montre la voie en lançant récemment un baladeur vidéo TV à disque dur, le Gigabeat V30T qui intègre déjà un récepteur TNT mobile "One seg".

Bref, c'est tout un marché de nouveaux engins qui est en train de naître.

Reste à savoir quelle sera la réaction des consommateurs. Une enquête récente indique qu'ils sont potentiellement intéressés, les Japonais étant depuis belle lurette des adeptes des mini-TV analogiques.

Mais pour être rentable, la TNT mobile doit être enrichie de services interactifs reposant sur un modèle économique viable.  Ce dernier reste à inventer. Pour le moment, on en est qu'aux balbutiements, et nul ne peut dire ce qui arrivera d'ici quelques mois.

 

Mais la TNT mobile japonaise a aussi une autre raison, non mercantile celle-la, d'exister. Elle permet en effet à la chaîne publique NHK d'alerter et d'informer rapidement la population « mobilaute » en cas de séisme, phénomène ultra-fréquent au Japon, ce pays enregistrant 20% des secousses telluriques les plus fortes recensées chaque année dans le monde. C'est d'ailleurs pour cette raison que le gouvernement et les 200 chercheurs de l'audiovisuel public se sont tant impliqués dans le développement de la TNT mobile.

L'Etat a toutes les raisons de s'en féliciter d'ailleurs puisque l'avance du Japon en la matière devrait lui permettre d'exporter sa technologie, pour le plus grand bonheur des groupes d'électronique nippons. Le Brésil a en effet officiellement annoncé le 29 juin l'adoption du système japonais pour le déploiement de sa propre TNT mobile. Et ce n'est peut-être que le premier d'une longue liste, au détriment de la norme européenne DVB-H encore en gestation.


Article précédent - Commenter - Article suivant -

Commentaires

Pas mal tout ca ! Ca donne envie d'être au Japon.

C'est tout aussi passionnant que les banque en ligne qui font gagner beaucoup d'argent ! Le comparateur de banque en ligne et le comparateur de livret permettent de voir l'argent qu'on y a à gagner en ouvrant un livret A.

comparateur livret - 09.05.14 à 03:12 - # - Répondre -

Commenter l'article