En direct de Tokyo ...

par Karyn Nishimura-Poupée, correspondante AFP Japon, avec le mangaka japonais J.P.NISHI

Les entreprises high-tech japonaises innovent pour séduire les vieux...

...car ils sont de plus en plus nombreux sur l'archipel, et les jeunes de plus en plus rares

Publié par K. Poupée le Jeudi 15 Juin 2006, 02:45 dans la rubrique Technologies - Lu 4918 fois - Version imprimable

Un Japonais sur cinq a plus de 65 ans


La population nippone vieillit. Un Japonais sur cinq a plus de 65 ans, et la proportion va s'accroître rapidement pour atteindre un sur quatre en 2015, selon les dernières estimations du gouvernement. En 1970, moins d'un Nippon sur quinze avait soufflé plus de 65 bougies. C'est dire.
Le problème est d'autant plus ennuyeux que les sexagénaires sont...encore en fait encore jeunes. Autrement dit, ils ont en théorie encore plusieurs lustres devant eux, puisque l'espérance de vie au Japon est la plus élevée du monde, ayant dépassé 78 ans pour les hommes et 85 ans pour les femmes en 2004.


Du coup, les entreprises d'électronique, qui généralement proposent davantage de produits pour les ados que pour les vieillards, doivent s'adapter afin ne pas voir fondre comme peau de chagrin leur clientèle japonaise dans les années à venir. Et le fait est qu'elles ne s'en tirent pas mal du tout, et qu'elles font preuve en la matière d'une imagination pour le moins surprenante.

Capture d'écran du logiciel loupe de NEC, spécialement conçu pour les vieux


Ce mercredi 14 juin, 2006 le numéro un des ordinateurs de bureau au Japon, le groupe NEC, a annoncé la commercialisation d'une nouvelle version d'un logiciel précisément destiné à la population vieillissante dont les yeux peinent à lire les écrans. Cette application "loupe" permet de grossir jusqu'à 32 fois les caractères, notamment les idéogrammes, sans les dénaturer.

Mais les exemples les plus probants du nouveau ciblage des seniors se trouvent sans nul doute dans l'offre de jeux vidéos. Apanage des enfants et adolescents il y a quelques années, ils ont ensuite conquis les jeunes adultes. Voilà qu'ils s'adressent désormais aux vieux, avec comme argument de vente: "jouez, c'est bon à la santé". C'est du moins ce que prétendent les créateurs de jeux d'entraînement des méninges sur consoles portables DS de Nintendo ou PSP de Sony, qui font un carton auprès des quinquagénaires et de leurs aînés, car ils sont sensés retarder ou éviter l'apparition de maladies neuro-dégénératives comme Alzheimer.

De nombreux jeux vidéo s'adressent désormais aux vieux  ou futurs vieux et rencontrent un franc succès

Compte-tenu du succès inespéré rencontré par ces jeux, tant auprès des hommes d'âge mûr que des ménagères de plus de 50 ans, une floppée de produits du même acabit a déboulé depuis, et des rayons spécialisés se sont même créés dans les hypermarchés de l'électronique. Comme le notait un Français surpris par ce phénomène "Y a bien que les Japonais pour imaginer se soigner avec des jeux vidéos!"

Des rayons spécialisés de jeux pour s'entraîner les méninges ont été aménagés dans les boutiques d'électronique et de divertissement

Et encore, le garçon n'avait-il pas tout vu.

Réticents à l'adoption du téléphone portable les vieux? Qu'à cela ne tienne, les opérateurs n'ont pas dit leur dernier mot. Ils leurs ont conconcté dans leurs laboratoires des téléphones sur-mesure. Grosses touches lumineuses, interrupteur on/off tout simple, ces modèles, parfois sans écran ou dans le cas contraire avec de très gros caractères, transforment les grands-parents en nouveaux technophiles qui s'ignoraient. Certains appareils disposent même d'une fonction pour les "durs d'oreille" qui permet de ralentir le débit de parole de l'interlocuteur afin de le comprendre sans difficulté. Mieux encore, un modèle utilise la transmission osseuse pour que le son soit audible y compris dans un environnement bruyant.
Les opérateurs mobiles proposent aussi des terminaux spécifiquement conçus pour les personnes âgées. Ce modèle emblématique du genre est signé Kyocera.Modèle

Autres engins qui s'adaptent aux corps vieillis: l'électro-ménager et notamment les machines à laver. Leur design est désormais étudié pour que mami ne se fasse pas un tour de reins en sortant le linge de l'engin, ni qu'elle tombe la tête la première dans le tambour. ça paraît idiot, mais fallait y penser.


Le groupe de l'audiovisuel public (NHK) et les géants de l'électronique ont aussi pris des leçons de gérontologie pour retenir le public âgé devant le poste de TV ou à l'écoute de la radio.

Toshiba a ainsi imaginé un robot lapin qui télécommande la télévision par instructions vocales du téléspectateur. La bestiole obéit à des commandes comme "mets moi la une" et répond à des questions telles que "y a quoi ce soir à la télé". Quant à la NHK, qui compte la bagatelle de 200 chercheurs, elle a imaginé une radio pour ralentir le débit de parole des animateurs, lesquels ont, c'est bien connu, la fâcheuse tendance à parler trop vite, ce qui rend leur propos imbittables pour les personnes âgées dont les organes fonctionnent au ralenti.
 

Le robot d'assistance domestique Wakamaru de Mistsubishi Heavy Industries, disponible sur commande

Last but not least, citons aussi dans la panoplie high-tech du vieillard l'armée de robots domestiques d'assistance, de réconfort affectif ou de soins,  dont les prototypes ou les modèles aboutis font régulièrement la une des médias nippons. Ne rigolez pas, cela est très sérieux, puisque la plupart de ces compagnons artificiels ont été développés avec les subsides de l'Etat qui préfère les populations de robots à l'entrée massive sur le territoire de personnels de soins immigrés pour satisfaire dans quelques années la demande d'assistance à domicile et pallier à la pénurie de main-d'oeuvre corvéable qui se profile.

Robot thérapeuthique Paro, développé avec le soutien financier de l'Etat japonais.

Une mention particulière pour Paro, le robot bébé-phoque plus vrai que nature qui d'ores et déjà est utilisé dans plus de 500 maisons de repos et hôpitaux pour donner un peu de tendresse aux patients séniles et souvent esseulés. Les études ont en effet montré qu'il était d'une réelle efficacité contre la dépression et la dégénérescence.


Article précédent - Commenter - Article suivant -