En direct de Tokyo ...

par Karyn Nishimura-Poupée, correspondante AFP Japon, avec le mangaka japonais J.P.NISHI

Les produits vedettes du tragique semestre

Chronique hebdomadaire Live Japon avec le mangaka Taku Nishimura, alias Jean-Paul Nishi

Publié par K. Poupée le Lundi 18 Juillet 2011, 21:24 dans la rubrique Consommation - Lu 1680 fois - Version imprimable

 
Comme tous les semestres, le journal nippon du secteur de la distribution, Nikkei Ryutsu, a établi un classement des produits, services et concepts vedettes des six mois passés, tous secteurs confondus. Basé sur la conjoncture écononomique, le contexte social, les tendances de consommation, le degré d'innovation, les ventes, le prix de chaque article, le "hit-shouhin banzuke" (hit-parade des produits vedettes) est un des indicateurs de la santé de l'industrie nippone et de la psychologie du consommateur japonais. A cause du séisme du 11 mars au nord-est et de l'accident nucléaire subséquent à Fukushima, ces derniers sont plus précautionneux, mais aussi plus enclins à entretenir les relations sociales et familiales. Garçons et filles esseulés cherchent l'âme soeur dans des dîners-rencontres qui commencent plus tôt et s'achèvent peut-être plus tard, les mecs tentant (ici comme ailleurs) d'enivrer les belles demoiselles et laissant aux autres moins attirantes un des produits-phares du moment: les boissons sans alcool (lisez le manga de Taku Nishimura, alias JP Nishi).

Live Japon produits vedette tragique semestre


Au premier semestre 2011 (Janvier à Juin), le classement du Nikkei Ryutsu, qui fait souvent la part belle aux appareils électroniques et services liés à internet, est cette fois clairement marqué par l'impact du tremblement de terre du 11 mars dans le nord-est du Japon. Etabli sur le mode des résultats des tournois de sumo, il est divisé en deux tableaux, pour les parties est (région de Tokyo) et ouest (région d'Osaka) de l'archipel. Durant la moitié écoulée de l'année, coupée en deux par la tragédie, aucun produit n'a pris la première place ni d'un côté, ni de l'autre, une façon de souligner le fait que le monde marchand a été grandement perturbé durant cette période. Outre le fait que la population s'est contrainte à une retenue (limitant les dépenses et sorties durant plusieurs semaines), de nombreuses entreprises ont renoncé à des publicités tapageuses, ont différé le développement, la fabrication et l'annonce de nouveaux produits. La production industrielle, notamment celle des appareils électroniques, a également été fortement affectée par les dégâts dans des usines et par la rupture des circuits logistiques.

La suite sur Clubic.com


Article précédent - Commenter - Article suivant -