En direct de Tokyo ...

par Karyn Nishimura-Poupée, correspondante AFP Japon, avec le mangaka japonais J.P.NISHI

Robots cuistots

Chronique hebdomadaire "Live Japon" sur clubic.com, illustrée par le mangaka japonais JP Nishi

Publié par K. Poupée le Dimanche 17 Juillet 2011, 22:30 dans la rubrique Technologies - Lu 1249 fois - Version imprimable


Les Japonais sont fines-bouches et technophiles, deux caractéristiques qui les incitent à accepter ce qui, pour un gastronome français, relève de l'hérésie : confier la confection de leurs plats préférés à des robots. Dans une société vieillissante, alors que les personnels de services et soins commencent à manquer, les entreprises et pouvoirs publics investissent dans le développement de robots censés un jour pouvoir remplacer l'humain... tant et si bien d'ailleurs qu'ils pourraient se montrer autant sinon plus susceptibles (lisez le manga de Jean-Paul Nishi, alias, Taku Nishimura).

Manga live Japon

Alors que l'on prétend qu'il faut au bas mot une dizaine d'années à un spécialiste des sushis pour parvenir à une gestuelle presque parfaite, des robots sont censés être capable de confectionner comme il se doit les boulettes de riz supportant la fine tranche de poisson. C'est que le moulage du sushi n'est en fait qu'une partie d'un ensemble beaucoup plus vaste et complexe de préparatifs. Dans les chaînes de sushis à emporter ou certains « kaiten sushi » (restaurants-comptoirs à tapis roulant où défilent des assiettes de paires de sushis), les boulettes (appelées shari) sont préparées par des automates tels que ceux que fabrique la société Suzumo, la pionnière qui créa le premier robot à sushi du monde en 1981. « Grâce à nous, le sushi qui était un mets de luxe est devenu un plat du quotidien », se félicite le patron de l'entreprise.


La suite sur Clubic.com...


Article précédent - Commenter - Article suivant -