En direct de Tokyo ...

par Karyn Nishimura-Poupée, correspondante AFP Japon, avec le mangaka japonais J.P.NISHI

Live Japon: ertsatz d'humains

Chronique hebdomadaire réalisée avec le mangaka japonais J.P. NISHI

Publié par K. Poupée le Dimanche 6 Mai 2012, 20:04 dans la rubrique Faits de société - Lu 1423 fois - Version imprimable


Les liens humains se distendent, le nombre de personnes esseulées croît, les couples ne font plus assez d'enfants: la société japonaise est traversée de maux sociaux que d'aucuns, chercheurs et ingénieurs en premier lieu, imaginent résoudre grâce à des technologies inusitées, dont les robots androïdes ou autres représentations pseudo-humaines.

Voilà qui laisse un tantinet perplexe J.P. Nishi, personnage créé par le mangaka éponyme nippon qui, au passage, vient de publier en France un manga intitulé "A nous deux, Paris !" où il dessine ce jeune Japonais paumé dans la capitale française et aussi mal à l'aise devant les Parisiens imprévisibles et incorrigibles que devant le robot "Télénoïd" rencontré cette fin de semaine à Tokyo.

Live Japon - 050512 - 1


Il se nomme Hiroshi Ishiguro, un nom somme toute assez commun au Japon, mais le personnage, lui, ne l'est pas. Profession: roboticien. Spécialité: créateur de robots androïdes. Objectif de ses recherches: comprendre ce qu'est l'homme. L'ombre de M. Ishiguro, professeur de l'université d'Osaka, est présente derrière la plupart des humanoïdes développés au Japon, à commencer par son propre clone, Geminoïd, ou celui d'une femme, Geminoïd F. Dernièrement, M. Ishiguro a encore fait parler de lui en présentant une nouvelle créature qui diffère un peu de ses projets antérieurs mais procède néanmoins de la même logique. Il s'agit, en l'occurrence, non pas d'un robot, mais d'une silhouette semi-humaine rembourrée, couverte de tissu coloré, souple, de la taille d'un enfant d'un an environ. Baptisé "Hugvie", cet objet (une sorte de traversin ou coussin androïde) a pour vocation de rendre la communication interpersonnelle distante plus tangible, plus sensuelle. Explications: Hugvie est équipé de vibreurs et d'une pochette dans la tête, prévue pour accueillir un téléphone portable. Chacun des deux interlocuteurs distants munis d'un Hugvie glisse son mobile dedans et converse en tripotant l'objet, lequel vibre en fonction des impulsions sonores (volume et hauteur de la voix). A l'avenir, il est prévu de doter Hugvie de capteurs de sorte que les actions effectuées sur l'un des deux Hugvie soient transmises à celui situé à distance pour que l'interlocuteur puisse les percevoir.

La suite sur Clubic.com...


Article précédent - Commenter - Article suivant -