En direct de Tokyo ...

par Karyn Nishimura-Poupée, correspondante AFP Japon, avec le mangaka japonais J.P.NISHI

Sony n'est pas moribond...

... et les autres n'ont qu'à bien se tenir

Publié par K. Poupée le Mardi 27 Juin 2006, 02:56 dans la rubrique Technologies - Lu 3648 fois - Version imprimable


Connaissez vous ce monsieur ?

Non,  il ne vous dit rien?

Et celui-là? 

Non plus?

Eh bien ce sont Howard Stringer et Ryoji Chubachi, respectivement numéro 1 et numéro 2 du géant de l'électronique nippon Sony. Et alors? Ça vous fait de belles jambes, direz-vous. Eh bien vous avez tort. Car ces deux hommes, que nous avons rencontrés à Tokyo ce lundi 26 juin 2006, ont d'intéressantes choses à raconter sur Sony, groupe que d'aucuns qualifiaient presque de "has been" il n'y a pas si longtemps.

Car c'est un fait, même si Sony est encore un peu bancale, le mastodonte n'est pas moribond, loin s'en faut. Il a perdu un peu d'embonpoint, suite à un dégraissage (10.000 postes supprimés) et une de ses jambes (le secteur audio mobile) est encore fragile, mais la colonne vertébrale (l'électronique) se redresse, et les autres membres (jeux, imagerie numérique) se musclent.

C'est du moins ce que nous ont affirmé les docteurs Stringer et Chubachi qui ont entrepris d'administrer un remède de cheval au groupe à partir de mi-2005, et une cure de jouvence dans la foulée pour le revitaliser.

Le colosse presque remis sur pied s'apprête à affronter ses adversaires avec enthousiasme et optimisme dans deux arènes ou la bagarre s'annonce féroce : les futurs générations de DVD en haute définition d'une part, avec son arme Blu-Ray Disc, et les consoles de jeux de salon d'autre part, avec sa machine de guerre, la PlayStation 3.

Dans les deux cas, Sony met en avant sa puissance technologique pour terrasser ses rivaux qui le menacent en agitant l'arme des prix. Sony assume, selon M. Stringer le tarif élevé de sa PlayStation 3 (à partir de 499 euros) face à l'XBox 360 de Microsoft,  de même que le coût de fabrication plus onéreux des DVD haute-définition et lecteurs Blu-Ray face aux produits concurrents au format HD-DVD défendu, entre autres, par NEC et Toshiba.

C'est que dans les deux cas, Sony fait le pari du moyen et long termes en s'appuyant sur l'énorme potentiel de munitions que possèdent ces produits.

Dans le cas de la PS3, il s'agit notamment du processeur ultra-puissant Cell dont elle sera dotée, et de sa compatibilité avec le format Blu-Ray. Lequel Blu-Ray se targue d'une capacité de stockage de 50 Gigaoctects (Go) en enregistrement double-couche contre seulement 30 Go pour le HD-DVD.

"Le prix de la PS3 (à partir de 499 euros) est certes élevé, mais son potentiel aussi",  a souligné Sir Stringer.

Et le même d’expliquer que  « les premiers clients vont payer pour le potentiel, plus que pour l'usage immédiat. Par exemple les premiers jeux qui sortiront n'emploieront qu'une partie de ce potentiel, mais ce ne ne sera plus vrai dans deux ans".

 "C'est une stratégie à hauts risques, comme chaque fois que l'on propose une nouvelle invention. Et nous devons passer par cette première phase. Mais si la PS3 démontre son potentiel, je crois que plus personne ne se posera de questions sur son prix par rapport au produit de Nintendo ou à l'Xbox 360 de Microsoft", a asséné le PDG, ex-journaliste américain.

La PS3 sera lancée mondialement début novembre.

Quant au Blu-Ray, à l’en croire, il serait désormais privilégié par les studios hollywoodiens pour leurs éditions de films en DVD haute-définition.

 "Nous voyons un changement du côté des studios de cinéma: ils se rendent compte que la capacité de 50 Go, jugée luxueuse il y a deux ans, est désormais une nécessité, car ils en auront besoin pour proposer des DVD haute-définition avec au moins deux langues et un son multi-canal", a détaillé M. Stringer.

   "Quand vous proposez une nouvelle technologie, est-ce dans le but d'effectuer une transition vers quelque chose de moins cher, ou est-ce avec l'idée de faire un saut qualitatif viable à long terme ?", a-t-il même fait mine de s’interroger

Sony est-il trop confiant dans ces deux technologies ou devra-t-il en rabattre? Qui vivra jusqu'a la fin de l'année verra.

En revanche, sur le champ de bataille de l'audio portable, l'inventeur du Walkman (en 1979) est encore convalescent, pas sûr de s’en sortir, même s’il est prêt à s’acharner. C’est qu’il y a laissé des plumes, et ses forces ne sont pas encore à la hauteur pour mettre à terre Apple avec son armée d'iPod, hormis peut-être sur ses terres, au Japon

C'est que l'artillerie lourde (le hardware) ne suffit pas. Il faut que le software le soutienne pour regagner le terrain perdu. Voilà donc le prochain défi de Sony qui recrute à tour de bras de jeunes ingénieurs logiciels. Il  est même allé jusqu’à débaucher un général dans l'infanterie d'Apple pour prendre le commandement du secteur et redonner le moral aux troupes.

Sachez enfin que Sony promet de ne pas laisser de côté les fans de la marque qui ont jadis apprécié en elle ses iconoclastes inventions. Des produits qui font rêver, même s'ils se vendent peu, il en fera encore pour s'assurer le soutien des « early adopters ». La preuve, selon Sir Striger, le groupe mettra sur le marché américain un livre électronique, comme il l'a fait avec le « Librie » au Japon, même si les adeptes de ce genre d'engins ne forment qu'une niche.

 

 

 

 


Article précédent - Commenter - Article suivant -

Commentaires

Lien croisé

En direct de Tokyo : "Sony n'est pas moribond... Technologies, publié le mardi 27 Juin 2006" rel="nofollow"

anonyme - 27.06.06 à 17:49 - # - Répondre -

Déterrage...


Désolé de déterrer un sujet qui est peut-être considéré comme obsolète ici (tout va si vite sur le Net), mais je suis tombé récement sur un article qui trouvait au contraire que l'entreprise Sony avait du soucis à se faire. Se présentant lui-même comme "otaku", il ne faut pas se fier aux apparences pelucheuses de mon ami, critique saignant s'il en est. Je laisse le lien au cas où cela intéresserai du monde : http://ratonlaveur.free.fr/editotaku/index.php?itemid=1167

QCTX - 12.09.06 à 21:11 - # - Répondre -

Lien croisé

En direct de Tokyo : "Sony n'est pas moribond... Technologies, publié le mardi 27 Juin 2006" rel="nofollow"

anonyme - 27.10.06 à 17:35 - # - Répondre -

Commenter l'article